Image default
Mode / Fashion / Beauté

Colorimétrie et maquillage : quelles couleurs pour moi ?

Rate this post

Colorimétrie et maquillage sont intimement liés. Et ça, au tout début de mes aventures make-up, je ne l’avais pas nécessairement compris. Résultat ? Je sortais de chez moi avec un style pot de peinture des plus douteux. Le choix des teintes était mauvais, ça ne me mettait pas en valeur et parfois… j’avais même l’air malade, c’est dire !
En (presque) 10 ans de RefDeLuxe, vous avez été nombreuses à me demander quel maquillage pourrait vous aller le mieux. Seulement, impossible pour moi de faire du conseil personnalisé : j’adorerais, mais ça prend beaucoup (trop) de temps dont je ne dispose malheureusement pas en ce moment. Je me suis dit qu’un petit guide dédié à la colorimétrie et au maquillage pourrait sans doute vous servir. Gardez-le dans vos favoris, afin de ne plus vous sentir désemparée face à une nouvelle palette de maquillage !

Colorimétrie et maquillage : les règles de base, pour débuter en douceur

Loin de moi l’idée de vous embrouiller la tête avec un milliard d’explications hyper théoriques. Je vous propose de simplifier au maximum, pour que tout le monde s’y retrouve. Libre à vous de pousser l’expérience un peu plus loin si vous le souhaitez – en me demandant un 2° post plus abouti, par exemple !

Tout est une histoire de complémentarité
Vous l’avez sans doute remarqué en vous habillant, par exemple, certaines associations de couleurs ne sont pas des plus flatteuses. Pour le maquillage, c’est pareil. Fiez-vous donc à cette petite roue magique qui vous proposera d’emblée des couleurs complémentaires. Le but ? Miser sur la couleur B, à l’exact opposé de la couleur A de base. Nous verrons cela au cas par cas plus bas dans l’article.

Tout est aussi une question d’harmonie globale
Pour moi, il est aussi important de savoir se dégager de la théorie pour pouvoir avoir une vue d’ensemble. Votre peau, vos cheveux, vos yeux… bref, si les couleurs choisies vont ensemble, c’est encore mieux ! A vous de jouer sur ces complémentarités-là.

Colorimétrie et maquillage : choisir le bon fond de teint, une mission ?!

Je vous l’accorde, choisir son fond de teint peut relever du parcours du combattant. Il faut déjà savoir quels sont nos besoins, pour ensuite sélectionner la bonne teinte. Et concernant la teinte, ça n’est pas une mince affaire : avez-vous le teint chaud ou le teint froid ? Est-ce plutôt jaune ou plutôt rosé, côté sous-ton ?

J’avais rédigé tout un article à ce sujet ici, je vous invite à le (re)découvrir afin de bien définir votre sous-ton de carnation. Vous verrez, c’est super important pour trouver un fond de teint adapté !

A lire :
Fond de teint : comment le choisir ?

Colorimétrie et maquillage du teint : camoufler les imperfections

Là aussi, tout est (encore !) une histoire de complémentarité. Voici ce qu’il faut retenir, pour camoufler les imperfections les yeux fermés :

  • Effacer une rougeur – On mise sur du vert
  •  Camoufler des cernes violacées – On mise sur une teinte orange/abricot
  • Atténuer un teint un peu trop jaune – On compense avec une base mauve

Les bases de maquillage et les correcteurs teintés s’appliquent avant le fond de teint ou la BB Cream, jamais après.

A lire :
Correcteur maquillage : quelle couleur pour quelle imperfection ?

Colorimétrie et maquillage des yeux : y a t-il des choses à savoir absolument ?

Fions-nous à notre jolie petite roue des couleurs complémentaires. Et tirons-en des conclusions basiques mais toujours efficaces en matière de make-up. Au moins, si on débute, on est certaine de ne pas se planter !

  • Yeux bleus – La couleur opposée sur notre disque est… le jaune. Oui, certes… Mais le jaune reste une couleur très difficile à travailler, et pas forcément la plus adaptée à la vie de tous les jours. C’est la raison pour laquelle je vous propose de tordre le cou à cette règle et de porter des teintes cuivrées et orangées.
  • Yeux marrons – Idem, c’est compliqué ton histoire, RefDeLuxe ! Il n ‘y a pas de marron sur le cercle colorimétrique. Certes, mais il y a du jaune, qui se rapproche tout de même un peu du marron. Son extrême opposé est le bleu, c’est pile ce qui va bien aux yeux marrons. Bingo !
  • Yeux verts – Là, ça semble un poil plus compliqué. Car le vert n’est pas vraiment une couleur chaude, et ça n’est pas vraiment une couleur froide. La complémentarité ne saute peut-être pas aux yeux tout de suite, pourtant il en existe deux : le rouge et le violet. Si porter du rouge sur les yeux s’avère compliqué, le violet dans toutes ses déclinaisons reste une belle option : mauve, prune… amusez-vous ! Attention, cependant, le violet est l’une des couleurs les plus difficiles à travailler sur le regard : si ça n’est pas posé comme il faut, cela peut vite vous donner un air malade ou fatigué.

A lire :
Comment porter du bleu sur les yeux ?

Maintenant que vous maîtrisez toutes les bases de la colorimétrie et du maquillage, il ne me reste plus qu’à vous dire une chose… A vos pinceaux ! Enjoy !

Autres articles à lire

Huda Beauty : j’ai testé les rouges à lèvres liquids mats

Irene

Extensions de cils : le test qui a changé mon regard

Irene

Olaplex : (dé)colorer ses cheveux sans les abîmer est possible

Irene

Poudre Prep+Prime MAC

Irene

Acné visage : identifiez-la pour bien la traiter comme il faut !

Irene

Couper les cheveux : faut-il (vraiment) aller régulièrement chez le coiffeur ?

Irene