Image default
Mode / Fashion / Beauté

Invisible Light bareMinerals : j’ai testé ces poudres translucides

Rate this post

Invisible Light bareMinerals me faisait vraiment envie ! Il me tardait d’essayer ce duo de poudres car, ayant une peau mixte, je suis toujours à la recherche d’un teint et lumineux. Après l’avoir testé, je me suis dit qu’il serait bien de partager avec vous mon ressenti sur l’Invisible Light bareMinerals. J’imagine en effet ne pas être la seule a avoir déclaré la guerre au sébum et à l’effet oily face !

Duo de poudres Invisible Light bareMinerals : kesako ?

Il s’agit de poudres cuites translucides conçues  pour se fondre instantanément à toutes les carnations. La première poudre est matifiante :  elle aide à absorber et réguler l’excès de sébum tout en fixant votre teint. La deuxième poudre s’utilise pour apporter du glow à votre visage, comme une touche d’éclat qui mettra en valeur votre visage.

Ce qu’en dit la marque :
« Ce duo de poudres est la réponse parfaite pour un look naturel zéro défaut en 5 minutes. D’un côté, il apporte de la matité et de l’autre de l’éclat grâce à ces minéraux diffuseurs de lumière qui donnent de la dimension à votre visage. Le résultat : un teint frais et parfait mais pas figé.

Développées afin d’être invisibles sur toutes les carnations, ces poudres ne laisseront aucune trace sur votre visage dans la journée et vont atténuer l’apparence des pores et imperfections. Mettez votre joli teint en avant sous toutes les lumières et non une couche supplémentaire de maquillage bref vous…en mieux : c’est la promesse de ce duo. »

A lire :
Bronzer Sérum Bareskin bareMinerals : mon test et mon avis

Duo de poudres Invisible Light bareMinerals : mon test, mon bilan !

Après avoir lu toutes les informations concernant cette petite palette, il était grand temps de se lancer et de la tester pour voir si elle honorait ses promesses.

Mon application :
Pour avoir une réelle opinion sur ce produit et l’utiliser au mieux, je l’ai testée de deux façons différentes :

• Essai numéro 1 : une fois le maquillage terminé, j’ai appliqué uniquement la poudre matifiante sur la zone T pour réguler mon sébum au cours de la journée et la partie glow sur les bombés de mon visage en guise d’highlighter pour apporter de la lumière à mon teint.

• Essai numéro 2 :  après avoir appliqué mon anti-cernes (je ne mets pas de fond de teint en ce moment) j’ai fixé le tout avec la partie matifiante puis la glow sur le front, les joues, le nez et le menton pour avoir un teint très lumineux. Après avoir fini le reste de mon maquillage, j’ai une nouvelle fois posé la poudre matifiante sur la zone T, pour être sûre de pas apercevoir mon très cher ami sébum de toute la journée !

Effet « cakey » ou non ?
Absolument pas ! J’avoue avoir été déroutée au départ : j’avais l’impression qu’il n’y avait aucune matière sur le pinceau tant la poudre est ultra-fine, même en frottant mon pinceau généreusement !  Pour le coup, ce duo de poudres porte extrêmement bien son nom car il est invisible sur la peau.

Niveau tenue … J’avoue qu’en voyant à quel point ces poudres étaient fines, je me suis dit qu’elles ne résisteraient pas bien longtemps (surtout avec la chaleur) et que très rapidement mon sébum prendrait le dessus pour terminer ma journée avec un visage digne d’une bassine à frites !

Eh bien pas du tout, j’ai été très agréablement surprise encore une fois. Ce ce duo de poudres tient une bonne partie de la journée : il tient encore mieux quand on fixe les matières liquides et qu’on matifie la zone T tout à la fin. Par contre pour la partie glow, le résultat est tellement naturel et subtil qu’on la remarque à peine sur la peau. C’est le seul bémol que je pourrais apporter à ma revue.

Autres articles à lire

Kat Von D débarque chez Sephora France !

Irene

Eau micellaire Diadermine : la nouveauté qui nous plaît

Irene

Week-end à Rome : tous les deux sans personne, c’était bien ?

Irene

Je me remets au sport (ceci n’est pas une blague)

Irene

Pinceaux maquillage : mes préférés de l’univers

Irene

Belle en dormant ? Oui, c’est possible !

Irene